Interview d’Olivier HENNEUSE, MK du sport : Création d’un cabinet début 2017 à Villeneuve d’Ascq

Posté le 09. Août, 2019 par dans Elite Design Concept

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Cabinet d'Olivier Henneuse

Bonjour Olivier, peux tu m’expliquer la création de ton cabinet ?
Il y a 7 mois maintenant j’ai ouvert mon 3ème cabinet depuis que je suis kiné. Je travaille avec Elite Médicale depuis sa création. Je suis resté fidèle à Elite car j’ai toujours été satisfait du service rendu, de l’accompagnement dans mes différentes installations, dans l’anticipation de mes besoins, dans la relation de confiance que je peux avoir sur mes projets personnels et puis la réactivité à chaque fois que j’ai besoin de quelque chose.
J’ai toujours été satisfait donc il n’y a pas de raison de changer.

Pour ce troisième cabinet tu t’es intéressé à des nouveautés ?
En tant que kiné du sport et surtout kiné du sport de haut niveau, on se doit d’être toujours à haut niveau. J’avais aussi entendu parlé de HUMAN TECAR® et de la Tecarthérapie®  lorsqu’elle est arrivée dans le football professionnel il y a quelques années.  Egalement lors des J.O. de Rio.
La création de ce nouveau cabinet était une nouvelle aventure dans laquelle je me lançais sur Lille. J’ai regardé ce qui se faisait autour de moi, comment les confrères lillois travaillaient, leurs outils, j’ai aussi pas mal discuté et visité des locaux avec Catherine d’Elite Médicale / Promokiné.
Au salon REEDUCA, Catherine m’a parlé du Club Elite et des super conditions dont je pouvais bénéficier en y adhérant.  Je lui ai fait confiance ; j’ai investi dans tout le matériel de mon cabinet et aussi dans le HCR HUMAN TECAR® pour faire la différence et aujourd’hui je ne le regrette absolument pas.

Justement, à propos du HCR HUMAN TECAR®, quel est ton ressenti et en es-tu satisfait ?
Bien sûr quand on commence la Tecarthérapie®, on découvre une nouvelle machine, une nouvelle méthode de travail. Donc c’est comme tout,  au début il faut la prendre en main, il faut pratiquer, il faut avoir un peu de recul et aujourd’hui je  peux faire un premier bilan : on est super satisfaits.

Le ressenti de tes patients ? Tes prescripteurs ?
Le monde sportif est demandeur, les médecins du sport sont demandeurs, donc quand on peut y répondre et que l’on a de bons résultats ;  je ne dis pas que l’on a du 100%,  mais au moins un accompagnement pour aller plus vite vers la guérison.  Aujourd’hui, 7 mois après notre ouverture,  nous sommes trois kinés ici au cabinet et elle tourne du matin au soir, non-stop.

Tu es également équipé d’isocinétisme ?
L’isocinétisme ça fait 15 ans maintenant que je travaille avec. J’en suis à l’acquisition de ma deuxième machine Genu Plus EasyTech.

Dans quel but l’utilises-tu ?
Je l’utilise surtout en prévention parce qu’en fait quand on prévient on n’a pas besoin de guérir.

Tu as des prescriptions ?
On s’aperçoit qu’en prévention et  même maintenant en pré opératoire les chirurgiens nous envoient les ligaments croisés qui vont être opérés, donc on les a pratiquement 2 mois avant l’opération et ça nous permet justement d’avoir des valeurs d’évaluation avant bloc opératoire.  On  retravaille en isocinétisme ensuite,  à distance de l’opération . Nous l’utilisons aussi sur les lésions musculaires, ischio-jambiers chez l’athlète.  Le travail excentrique nous permet d’avoir de très très bons résultats et surtout  moins de récidives.

Globalement tu es donc satisfait de ton appareil d’isocinétisme EasyTech ?
Complètement, c’est un excellent outil de prévention et de rééducation.

Laisser un commentaire